Jean-Marc-Nicolas.GLettres à ÉvaHors-SérieIls ont leur compte.

Ils ont leur compte.

Tu as aimé ce chapitre ?

8 commentaires

FéeVerte

-

Il y a 18 jours

😂🤣Première hécatombe et Charmant l'étais moins là😅je les imagine tapis, inquiets à l'affût de chaque petit bruit😆et vlan mon rire jaune, je m'inquiète et j'arrête pour pas t'en dire plus.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 18 jours

Tu triche, tu as déjà tout lu, petite coquine.🤨

Lacurea

-

Il y a 19 jours

Ah ah ah Bartoli devient noble Bartoli de lanouaille 😅ils se connaissaient bien dans village alors on les rattachait à eux. Dans le contexte ça faisait discussion au thé 😅et y en a 4 qui les embêteront plus 🤯 ça m'a vraiment plus cette précision, cette tactique pour se sauver, c'est tout ce que j'y vois. Je suis près deux, tes détails me les rendent vivant.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 19 jours

On peut considérer sans dériver dans des délires, qu'ils sont vivants en quelque sorte. Puisque nous leur portons de l'intérêt. Bien entendu ils ne sont pas vivants comme toi et moi, nous ne sommes pas stupides. Mais ils existent à travers notre esprit. Quoi que, je ne suis pas certain que mes personnages n'ait pas réellement vécus mais sous leur propre nom. Ça savoir.

Groot Gross

-

Il y a 22 jours

Le carton, le pied, des hommes en or dans une folle aventure pour sauver Raoul. Charmant a dû se faire pipi dessus, moi je serais bloqué le calbut trempé à me demander si je suis vivant🤣

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 22 jours

En fait ce capitaine Charmant n'a jamais combattu directement sur le front ni les feldgendarmes allemands d'ailleurs, alors que face à eux ils ont la creme de l'armée française. Des vétérans, contre eux on ne peut pas grand chose, c'est l'élite. Pour le pipi de Charmant, je n'ai pas pu l'écrire, il m'a demandé de rester discret sur la chose.

Valantine.B

-

Il y a 22 jours

De la Dordogne si belle tu m'envoies dans l'horreur et la peur de l'instant. Ce sont des militaire et la survie est là. Poignant, beau, bouleversant, j'y étais.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 22 jours

Oui, c'est un chapitre assez dur, il dénote là, toute l'ironie de la guerre. Des hommes sympathiques qui demeurent néanmoins indifférents à leur acte terrible. C'est la conséquence de la guerre qui les a déshumanisés.