Jean-Marc-Nicolas.GLettres à ÉvaHors-SérieLes hommes.

Les hommes.

Tu as aimé ce chapitre ?

18 commentaires

Jo Mack

-

Il y a 3 mois

Par terre

Raëlfar

-

Il y a 5 mois

super courageux de sa part !

Roseline Lambert

-

Il y a 5 mois

le passage sur la langue française est mon paragraphe préféré, c'est drôle..Très philosophique ce chapitre mine de rien, les rapports humains nous poussent à se dépasser

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 5 mois

Oui, une histoire simple d'hommes simples dans le tourment de l'histoire mondialement connue.Les hommes échangent comme n'importe où et à n'importe quelle periode. A voir "Weekend à Zuydcoot" un film de Henri Verneuil, l'histoire de quelques soldats français dans la tourmente de l'invasion de la France repoussés sur les plages de Dunkerque et qui tentent de s’échapper de la fatale captivité. Les dialogues sont criants de vérité.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 5 mois

En mon sens, et je peux me tromper, mais la vie ne m'a apporté que ce que je sais, nous existons que si les autres nous regarde, sinon, nous ne sommes que des ombres.

LéonieBrante

-

Il y a 5 mois

Un petit trop jeune pour la guerre mais qui voulait être quelqu'un pour son père. Joli.

canidie62

-

Il y a 5 mois

Bravo à toi d'écrire un tel récit. Elle me prends aux tripes, je ne sais quoi dire à part qu'elle est géniale et si bien écrite. J'imagine très bien l'endroit où ils sont et dans quel enfer ils vivent et ce petit bonhomme sur la fin: 17 ans et près se sacrifier... Continue, je veux la suite.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 5 mois

Le petit Ricet? Ce garçon s'est sacrifié pour plaire à son père, pour lui montré qu'il n'est pas un bon à rien comme il le lui a si souvent dit et puis pour sauver son frère et sa belle sœur ainsi que ses neveux. Il a voulu protégé cette petite famille pour laquelle il a tant d'amour. Petit garçon avalé par l'enfer de Verdun d'où beaucoup ne reviendront pas. Merci de me lire.

FéeVerte

-

Il y a 5 mois

Les hommes, c'est étrange comme des titres "banaux" comme ceux que tu mets dans des histoires complexes comme celle là et des écrits denses comme tu sais le faire donne du relief. Mes parents me disent souvent que le meilleur est souvent le simple, alors dans ton titre lorsque je l'ai lu, en connaissant le thème, j'ai de suite senti la gravité et les premières lignes secouent de suite, une liste déprimante des restés debout pour finir sur le petit gars qui embarque avec les autres malgré son jeune âge avec le lieutenant qui salue son courage mais ce lieutenant fait de toute façon avec ce qu'il a même s'il a l'air d'avoir de l'émotion. Je suis passée sur les pages pour voir tes chapitres et relire, de nouveaux étaient là et j'en ai profité pour changer ma photo et mon pseudo alors note parce que c'est moi la Fée verte, j'ai grandi 20 ans déjà 😂ça fait un an que je suis sur ce site et comme tu l'as dit en suivant des textes on s'attache un peu à leur auteur et vous à nous, logique, les mots c'est l'émotion. Bonne fin de journée, je repars sur mes études✏📚😉

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 5 mois

Tes parents ont raison, c'est ce qui est simple qui est bien souvent le meilleur et il est vrais que ça ressort bien sur mes titres, à vrais dire, j'avais écris cette histoire sans avoir prévue de l'éditer alors j'ai mis des titres simples comme ces hommes, simples. Et oui, tu as vingt ans donc tu es moins petite que l'année dernière😉 mais tu restes une fée et de couleur verte! Mais tu as choisie une jolie image. Bon je ne t'importune plus, il faut que tu étudies, c'est important pour toi et ton avenir. A bientôt. Fée Verte.