Émilie Musseau Le Jouet Cassé New Romance 19.1 : Une nuit agitée

19.1 : Une nuit agitée

Tu as aimé ce chapitre ?

null commentaire

cedemro

-

Il y a 2 mois

Voilà enfin que l'on découvre l'intérieur de la caboche de ce gros nounours complexé ! Je me prends presque à avoir pitié de lui. Dans sa simplicité, Laurie pourrait lui apporter un réel réconfort, j'en suis convaincu.

Christellaa

-

Il y a 2 mois

Ce Edouard, n'est ni Chris, ni un Ken sans cervelle. Il semble plutôt être un personnage qui a peur de lâcher prise. Marrant ce chapitre.

Sand Canavaggia

-

Il y a 2 mois

La cravate à pois et son ressenti avec ce détail était tellement une approche directe de sa personne avec ce départ émouvant, une dureté perceptible d’un moment, d’un temps. Voilà le départ d’une lecture déjà percutante sur ma sensibilité. Dès le second chapitre j’étais dans le bain, tout est posé, en cela ta plume est juste et c’est un parfait départ je dispose du couteau et de la fourchette, j’a pu donc attaquer la suite. De l’humour, une tonne d’ondes « merveilleuses » s’annonce déjà. L’entretien est juste fabuleux et d’une telle possible réalité, sans le vouloir j’ai souri du moment et de sa pensée en sortant du bureau dans une tirade la démarquant nettement par son tempérament déjà avancé les chaps précédents. Il l’engage et au premier jour, son intérieur montre une indifférence et pourtant sous ses mots autre chose vibrait. La rencontre avec l’épouse assez froide, mais au moins cela resserre les relations avec ses premiers contacts. Marceau, Gabriella des amours qui finissent par l’accueillir et tu as en peu de chapitres poser ton climat, les interactions entre chaque personnage, vraiment chouette et j’aime la rondeur de ta plume avec une grande douceur qui la rend super fluide et addicte. Dans le repas des Leroy l’annonce d’une entreprise qui n’est pas au mieux de sa forme, une femme qui ne voit que le fric et ce portrait brossé peu flatteur où l’amour ne brille pas, il lui pardonne tout. En filigrane une petite vendeuse qui ne paie pas de mine, mais emporte son regard et ses agacements, en bref l’interpelle. Le passage Eddy et sa découverte « Chris », mais quelle folie tu as happée ma curiosité de la suite. La confusion qui s’ensuit suite à la panne de titine, c’est comique et attendrissant. L’état d’Ed…ouard, est forcément un énième sourire pour moi. Sans compter la famille qui l’entoure de joyeuses remarques, restant pour lui déplacées car il n’est pas celui attendu. On dirait une comédie romantique de Noël américaine telles que regorge la tv pendant la période, c’est super. L’appréhension d’Edouard pour oublier son passé sur site, sonne le glas d’une fin de chapitre et à ce moment je me suis dit indice d’une probable scène difficile pour la suite. Laurie ne se démonte pas et l’entraîne dans une partie, j’ai eu la sensation que la situation avec « Chris » finissait par l’amuser, peut-être simplement moi qui en lecture me prenait à leur jeu et en aimait la tournure. Pour évoluer sur un repas famille avec tout ce que cela implique au vu de la situation, jusqu’à la chambre et ce sommeil impossible à venir, finalement elle ne sera pas nonne et dormira près de lui dans sa tenue adolescente avec une petite fille qui ronfle non loin. Je vois quand même que Laurie deal son emploi avec son silence, c’est pas joli, mais ça se défend… Quant à lui, il cumule les concession pour oublier son passé, il n’est pas vraiment heureux cet homme et finalement subit dans une sorte de crainte sa femme, c’est le genre de chose qui ne demande qu’à éclater dans ta suite. Une chose est sûre c’est qu’Edouard et Laurie ne sont pas indifférent l’un à l’autre. Je vais attendre le petit matin et les cadeaux, cela devrait être un petit déjeuner particulier…Et dans ma tête, il y a Eddy, il ne manquerait que lui au petit matin, pour faire voler en éclat beaucoup de la situation qui s’est installée et pour Laurie un chahut dont elle se serait passée près des siens. Mais tout cela est mon invention et la suite seule toi la maîtrise. En attendant ce fut un bon moment de lecture et encore merci pour ton aide qui a poussé ma lecture sur Le jouet cassé. Bonne continuation à toi et le meilleur pour ton texte, un ravissement pour ma lecture. Maintenant je vais mettre à jour les likes pour te soutenir et encourager ton texte vraiment dans une belle magie de Noël👏🌟🎅🏽🤶🏽🎄

Émilie Musseau

-

Il y a 2 mois

Merci pour ton super message qui m'a énormément touchée. Tu as vraiment pris le temps de me lire et de t'attacher aux personnages. Un grand merci à toi pour ton soutien 😘

Laure Ardric

-

Il y a 2 mois

coup de pouce

Nessa Tomas

-

Il y a 2 mois

Coucou petit coup de pouce

Émilie Musseau

-

Il y a 2 mois

Merci 😉💖

Laurenereads

-

Il y a 2 mois

Une hotte de Noël remplie de coups de pouces en espérant t'aider pour la suite ! ✨ Je participe également au concours si tu as envie de m'aider, merci :)

Émilie Musseau

-

Il y a 2 mois

Merci à toi je passes des que je peux💖👍😉

Elodée

-

Il y a 2 mois

puree, je m’y attendais, je savais qu’il y en avait 26ch, et je voyais ce chiffre arriver et......arrrgh,pile poil quand ils deviennent un minimum proche. J adore ton histoire. J’ai ri, c’est une comédie romantique telle que je l’aime, avec la panoplie nécessaire et obligatoire de clichés (le grognon et la fouille, c’est genial) et alors tes dialogues ....aux petits oignons. J’ai tout lu quasiment d’un coup sans parasite, et c’est un petit bijou!!! Tes points "faibles" tu les connais déjà, on va pas en faire un plat et je trouve que l’histoire,les personnages et la façon de raconter les mets de toute façon de côté ! C’est le genre de story qui mériterait un coup de cœur de l equipe car des romans de ce genre j’y mets le pris pour acheter la version papier. Bravo pour ce travail, c’est complètement ce que j’aime !!!!❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤