Jean-Marc-Nicolas.GÀ la découverte des Anachorètes.ThrillerLe manoir maudit.

Le manoir maudit.

Tu as aimé ce chapitre ?

25 commentaires

Léoneplomb

-

Il y a 4 jours

En fin de compte, j'apprécie beaucoup ton roman. C'est pour cela lorsque je n'accroche pas tout de suite à un livre, je persévère dans la lecture et très souvent je termine le roman.

Perrine

-

Il y a un mois

Eh sacré nom de merde pour sûr que tu me l'as envoyée la suite mais j'en veux encore, j'en ai pas assez, raconte-moi le lien entre les premiers enlèvements et les derniers, ça remonte à loin ! Où est l'origine ? Le sens de ce pourquoi ça a commencé à parti de quel moteur ces fous on fait cela ? Rapport Monde Noir c'est sûr, mais leur histoire et le rapport avec ce manoir ? Alors raconte🤭😆😁

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a un mois

Tu sais comment je fonctionne par nature, je démarre de plusieurs points de vues, plusieurs événements qui évoluent chacun d'entre eux en parallèle, pour converger vers le point de rencontre et la chute qui dans cette histoire est lente comme si l'on s'enfonçait lentement dans des sables mouvants, c'est irrémédiable. Rachel a rendez-vous avec son destin, qui se dévoile peu à peu à son esprit. Elle a été déporter si je puis dire par un Emissaire du Monde Noir pour servir d'appât aux écorcheurs. Ces entités sont parvenues à leur échapper mais tous les êtres qui ont cultiver le mal sont condamnés à glisser vers le Monde Noir. Ils ne peuvent en échapper. Pour le moment de l'histoire, ils y parviennent en ayant créé une barrière psychique c'est le labyrinthe. Mais y a t'il une manière d'accéder dans cette maison qui existe à la fois dans notre monde de réalité mais également dans celui des Anachorètes? Rachel, est-elle l'instrument de l'un des Emissaires tout comme Pierre ? Alors si elle était renvoyer dans notre monde de réalité à l'époque de 1960, et qu'elle a dans le plus profond de sa personnalité une propension à être un inspecteur de police de la criminelle qui plus est douée et rompue aux nouvelles techniques d'investigation ce n'est sans doute pas de l'ordre du hasard? Alors cela nous pousse à une question, qu'est-ce qui fais que dés notre plus tendre enfance nous sommes attirés par des choses plutôt que d'autres? Pour quelle raison sommes-nous plus disposées vers certaines matières? La personnalité que nous représentons dans ce monde, est elle toute entière regroupée dans ce seul corps physique? N'évoluons-nous pas dans d'autres mondes parallèles sans que nous en ayons forcément conscience. Et puis la conscience de nous même, celle qui nous identifie à ce que nous croyons être et ce que nous voyons dans le miroir, n'est-elle pas une ramification d'une conscience plus étendue qui évolue en plusieurs personnalités dans plusieurs plan dimensionnel ou plans de conscience comme les nomment les Emissaires. Il y a en vérité au delà de cette histoire façon thrillers noir, enquête d'une jeune et compétente jeune femme, plus que cela, mais c'est en filigrane, c'est plus subtil. Bonne continuité ma copine, tu me permets de t'appeler ma copine? Il n'y a pas de familiarité déplacée, mais un aveux dans ce que je crois être une relation d'échange dans les idées, les comportements, et les ressentis de mes histoires mais aussi de la vie? Eh puis j'ai été scotché sur les locomotives et les armes et les automobiles etc... on est surtout flatté de croiser des personnes qui n'existent pas dans son entourage direct. On se sens un peu moins seul. Sinon on peut-être bien entouré certe mais aves des personnes avec les quelles on discutent de choses plus banales.

LéonieBrante

-

Il y a un mois

J'ai beau essayé de te lire quand tu édites mais je fais du fractionné, entre Basile, la vie tout pourrait être simple mais tout devient compliqué. Dans cette enquête je vois une tournure importante, ces petites gens hésitent mais se racontent car il y a aussi l'envie de parler et certainement de se soulager de ce qu'ils savent, et tu me mets sur une piste qui me semble sérieuse ce manoir, ces anciens résidents de ce qu'ils disent maudit, tu mets le ton de la suite et je reste là à me demander où elle sera et comment vas-tu l'aborder. Pour te répondre, oui mon petit cœur a des jouets en bois, et j'y tiens, c'est un bâtisseur, il fait des routes et des maisons et déjà quand je lui lis des histoires il aime les sorcières alors c'est déjà un bon profil pour me piquer tes livres que j'achèterai dès que tu les éditeras. Bonne journée Jean-Marc🤗😉

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a un mois

Alors là, chapeau, pour les jouets en bois, je suis agréablement surpris. Pour la suite, regarde chez Perrine, j'en écris une partie, mais je crois de mémoire que j'avais déjà un peu développé chez toi le courant de l'histoire, mais ça correspond à ce que tu appréhendes, plus peut-être quelques détails supplémentaires, mais je t'en avais un peu dit précédemment. Mais si tu as des questions, n'hésite pas, pose les, et je te répondrai, il n'y a aucun mystère. Il y a que certaines lectrices préfèrent découvrir au fur et à mesure mais d'autres aiment bien en savoir un peu plus pour mieux faire la synthèse dans leur esprit. Moi, ça ne me gêne pas de dévoiler la suite en résumé, qu'importe, ça ne retire pas le plaisir de lire les chapitres suivants ensuite, ça n'émoussera pas pour autant l'envie d'en découvrir plus. Le savoir par une information est une chose, le vivre en voyageant avec son imagination en parcourant les lignes d'écriture en est une autre. Je vous invite juste dans mon monde, je vous prends par la main pour vous faire faire un voyage, comme un rêve éveillé si tu veux. Ca peut faire du bien à l'esprit, ça peut vous aider à vous détendre après une journée difficile et répétitive. Tu sais nous vivons tous plus ou moins la même existence, nous courons contre le temps pour tenter d'achever toutes nos tâches de la journée, et puis le lendemain ça recommence. Nous travaillons pour pouvoir payer nos charges et nous offrir quelques congés en été. Puis c'est à nouveau la rentrée, puis les fêtes de fin d'année, puis les moments de solitudes, les grandes questions existentielles, pourquoi tout ça? Les frustrations parfois pour beaucoup d'entre nous; Cette quête pour être compris et être aimé. Alors un peu de rêves pour oublier ça ne peut pas faire de mal. Et puis toi, tu as quelque chose de magique, un enfant! Un petit Basile, ce petit garçon que tu vois grandir pour devenir un jour un homme, tu vas voir sa personnalité se construire peu à peu. Et puis ce jour ou il aura peut-être 13 ou 14 ans et qu'il jouera le petit homme sur de lui; Il te diras des choses que tu connais déjà, mais tu feras mine de les découvrir avec lui; D'autres fois il maquillera la vérité en pensant que tu as avalé la couleuvre, c'est sans savoir que le chemin qu'il prends, tu l'as déjà pris avant lui. Que tu connaitra ses peurs, ses doutes, et lorsqu'une jeune fille lui aura chamboulé son petit cœur tout tendre. C'est ça, ton histoire, ta réalité, le temps que tu vas passer à le regarder vivre. Beau cadeau de la vie. Alors s'il t'interrompe pendant que tu lis une de mes histoires, S'il te plais ne l'engueule pas? Le moment qu'il t'offre ne reviendra pas, les lignes écrites sont gravées tu pourras y retourner à ton gré. Mais je suis sur, que tu ne lui crie pas dessus, tu fais semblant d'être contrariée, c'est un jeu avec lui. Bonjour à Basile pour le jour ou il sera assez grand pour ouvrir un de mes livres. Tu lui dira que je connaissais son existence avant même qu'il ne connaisse la mienne😁😊😉

IrisCara

-

Il y a un mois

M'engueule pas🥺, je t'ai dis que j'attendais ce chapitre et j'ai mis des heures avant de revenir, donc je voulais t'en dire plus, mais je suis bloquée, Rachel se diffuse pour collecter les indices et j'ai l'impression que tout lui parle à cause de ce lien spécial qu'elle a mais tu m'embourbes et comme quand je te lis j'ai la tête où il faut pas après une journée au job j'ai dû mal à laisser mon esprit dans les élucubrations habituelles chaque fois que je te lis. Je vais me laisser porter et simplement profiter des suites à venir car le soir je suis de la loque cérébrale🤣🤣🤣

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a un mois

Mais ne t'inquiète donc pas, j'écris pour que tu puisses te changer un peu les idées, les chapitres sont là à ta disposition, tu viens les lire quand tu peux. Faut pas se prendre la tête tu sais. Bonne suite et régales-toi.

Irène

-

Il y a un mois

Tu maintiens l'ambiance, et je suis restée sur l'autre chapitre avec la petite Liotta elle doit aller la chercher, mais comment va-t-elle pouvoir l'aider ? Dans celui-ci tu poses des pièces de leur recherche que je ne relie pas encore. Mais je saurais être patiente, il le faut bien 🙄😇

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a un mois

Mais oui, la patience est nécessaire d'autant plus qu'ils finissent toujours par arriver les êtres du monde Noir.

Crispiejolie

-

Il y a un mois

Oui tu laces et enlaces les éléments de l'enquête et moi je lis cela sans pouvoir m'arrêter, là tu me mets dans une réalité celle des enlèvements et ces gens de la terre avec leurs à priori et tu alourdis de pièces complémentaires, cette crémone cassée avec la peur de Liotta, ces chemins pourris, cette pluie battante, tout est gris, tout est prenant et me ceinture dans une froideur où tu me donnes l'impression qu'à tout moment j'ai un éclair qui va jaillir de mon ordinateur et je vais me retrouver tremper à côté de Rachel en route vers le manoir, parce que c'est ce qu'elle va faire dan les prochaines pages ? Dis oui, je veux le voir ce lieu sordide, grinçants où tout fait peur ! Que j'aime ça😅😆😅😋😆😅