Jean-Marc-Nicolas.GÀ la découverte des Anachorètes.ThrillerDes croyances vivaces.

Des croyances vivaces.

Tu as aimé ce chapitre ?

24 commentaires

Léoneplomb

-

Il y a 7 jours

Pas facile pour une femme débutante dans la carrière mais elle arrive à surprendre l'ancien qui convient qu'elle a de bons raisonnements.

Mary Cerize

-

Il y a 15 jours

Surprenant !

Rose LB

-

Il y a un mois

Belle description du serial killer... En effet pour les transporter sur plusieurs kilomètres, faut être costaud 💪

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a un mois

Oui en effet, Rachel possède une très bonne capacité d'analyse mais elle a été formée à l'école de police de la criminelle.

Lyaminh

-

Il y a un mois

Pas facile pour cette femme de bousculer les méthodes d'enquête de ces hommes ancrés dans les vieilles traditions... J'aime beaucoup ton écriture pleine d'authenticité 👍😀

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a un mois

Oui, c'est clair, d'autre part, nous sommes en 1960, tu imagines? Mais c'est ce que j'aime, faire évoluer une jeune femme intelligente, pleine de capacités et qui a reçue une formation que ses ainés hommes en plus n'ont pas eux. Ils se sont formés fans le tas. Elle connais les nouvelles méthodes d'investigations. Elle a un bon niveau de formation dans le domaine de la psychologie des tueurs. Enfin elle est au top ma Rachel chérie.

Ashley Moon

-

Il y a un mois

un sadique .....

Véronique Rivat

-

Il y a 2 mois

tuées

Celine Edenkiss

-

Il y a 2 mois

oh la la ! Tu nous embarques littéralement. J'aime ton style "vrai". Je ne sais pas comment le qualifier autrement mais tes textes collent à la vie. ça me fait bizarre quand je te lis car je vois les scènes et là ... dark Sologne, avec en plus le côté fantastique ! Mon dieu mais je suis en train de tomber en amour pour ces anachorètes. Je retrouve un tit chouïa l'ambiance de ton thriller, top !

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 2 mois

Les yeux crevés? L'ombre qui surgit au dernier moment ne serait-ce pas un de ces êtres provenant tout droit du monde Noir? Celui où vont se perdre les âmes damnées? Le temps ne se déroulant pas à la même vitesse, ces jours qu'elle a vécue, n'ont fait que la ramener au point de départ, "l'appel téléphonique" la boucle du temps, la fin étant le début sans que d'un certain point de vue, le temps et ses événements ne se sont pas déroulés tout en s'étant dérouler sur autre point de vue. Paranoïa? Schizophrénie? Ou bien contact veritable avec un autre monde celui de ceux qui nous observent.