Un grain d'Emy Senefiance, signification cachée Imaginaire Ma bulle

Ma bulle

Tu as aimé ce chapitre ?

null commentaire

Babsoje

-

Il y a 9 mois

ce ne sera pas une tâche aisée

Babsoje

-

Il y a 9 mois

ce n'est pas très économique...

Babsoje

-

Il y a 9 mois

il y a de l'humour

Babsoje

-

Il y a 9 mois

elle ne portera pas la robe noire ?

Un grain d'Emy

-

Il y a 9 mois

Non, elle a juste acheté pour énerver Estelle :)

Babsoje

-

Il y a 9 mois

elle n'a pas abandonné l'idée d'enquêter sur la mort de sa grand-mère...

Babsoje

-

Il y a 9 mois

Cela peut se comprendre à la façon que son père catalogue les femmes...

Babsoje

-

Il y a 9 mois

est-ce le métal qui réfléchit ?

Elisa Smeralda

-

Il y a 10 mois

Encore un chapitre écrit avec brio, les sentiments et réflexions d'Aurore sont justes et réalistes. Ce que j'ai moins aimé (mais c'est très personnel) c'est tout le descriptif de la tenue d'Aurore qui alourdi le texte mais c'est une critique très personnelle. Je trouve que cela alourdi l'histoire mais comme je te disais c'est quelque chose que je n'apprécie pas beaucoup même quand il s'agit d'un bon livre^^ Par ailleurs j'ai adoré ta façon de décrire la situation familiale et les caractères diamétralement opposés des parents. De manière générale je suis assez séduite par la façon que je trouve très réaliste et juste que tu as de décrire les sociétés et les personnages. Attention cependant à quelques phrases qui alourdissent et créent des "bug de rythme"/ répétitions de sonorités. "lui chuchoter des paroles sans doute réconfortantes au creux de son oreille" soit "chuchoter des paroles sans doute réconfortantes au creux de son oreille" ou bien "lui chuchoter des paroles sans doutes réconfortantes au creux de l'oreille" mais les deux ça fait je pense trop. Idem pour cette phrase: "mes tenues qui dégoulinent de mon lit" soit "mes tenues qui dégoulinent du lit" ou bien "les tenues qui dégoulinent de mon lit".

Christopher Llord

-

Il y a 10 mois

Un chapitre tout en douceur ici et qui nous montre bien la relation de paix qu'elles vivent à présent, comparé à la période où sa mère vivait encore avec son père. Tu décris bien le caractère opposé des deux parents, et cette scène rajoute à l'amour qu'il y a entre mère et fille. Par contre, je sais pas pourquoi, je n'ai pu m'empêcher d'avoir ce sentiment comme quoi c'était la dernière fois qu'elle verrait sa mère.