Jean-Marc-Nicolas.GLettres à ÉvaHors-SérieSalut aux hommes.

Salut aux hommes.

Tu as aimé ce chapitre ?

18 commentaires

chocotean

-

Il y a 2 mois

Je me trompe peut-être mais il me semble, cher Jmng, qu'une petite erreur s'est glissée dans ton déroulé de cérémonie. Je crois me souvenir que le drapeau est hissé avant d'entonner la Marseillaise. Enfin, si mes souvenirs sont exacts!

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 2 mois

😁 Oui, tu as tout à fait raison, le drapeau est levé pendant l’hymne de la levée des couleurs car la marseillaise est jouée après, c'est bien d'en faire la remarque, je vais retourné corriger cette petite erreur. Merci à toi, tu vois je l'ai relu cinq fois et ce morceau ne m'a pas interpellé, toi, tu arrives et PAF!! Comme disait monsieur De Funés tu vois la bourde. Mais que faisais-tu ma chocotean pendant tout ce temps où j'ai écris sans toi.😪Bise

Crispiejolie

-

Il y a 4 mois

Quelles belles intentions, des décorations à leur amitié, j'ai lu deux fois et je me suis vraiment régalée. "Les hommes nostalgiques tristes et heureux" c'est exactement ce que tu as éveillé chez moi joie et mélancolie.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 4 mois

Trés joli commentaire, merci, il n'y a rien à dire à cette juste analyse. Pour compléter ce commentaire, qui s'adresse à toi mais également à toutes mes lectrices et à tous mes lecteurs, j’estime que j'ai beaucoup de chances d'avoir de très beaux messages tout aussi sensibles et attachants que mes propres textes, mais aussi de voir combien le niveau de mes lecteurs est élevé tant dans l'affectif et la sensibilité que dans celui de l’intellect dans sa qualité d'analyse qui est toujours pertinent et profond. Merci Crispiejolie et merci à tous les autres.

FéeVerte

-

Il y a 4 mois

Vraiment là je peux pas dire que ça me rappelle les copines 😁et les grandes rigolades, mais par contre je suis sous le charme de tous ces hommes abîmés de différentes façons, en cela je me sens très proche d'eux et ressentir ses joies simples qui peuvent donner tant de bonheur. Je suis un peu grisou en ce moment, c'est bientôt un anniversaire sans bougies et en te lisant un être me manque, je chouine et souris, que la mémoire demeure pour chacun de nous, d'eux pour que vive la vie même dans les absences.😒

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 4 mois

Je sais... et je suis triste pour toi, les jeunes gens de ton âge ne devraient pas avoir ce genre de tourment, c'est injuste, c'est parfois lorsque l'on est plus âgé, souvent beaucoup plus âgé d'ailleurs, que l'on voyage dans ce genre de souvenirs de souffrance et que l'on navigue tour à tour dans une mélancolie joyeuse et une gaieté triste, une fausse joie. juste pour donner le change aux autres. Tu sais je me dis toujours,"ils ne sont pas vraiment partis, ce ne peut pas être possible! Ils nous on trop aimés et ils nous aiment trop encore pour s'éloignés de nous ainsi.On ne les voit pas c'est tout. Je ne sais pas grand chose de la vie, mais je sais des choses. Si tu était ma fille ou mon amie je voudrais te dire ceci. La mort n'est rien. Je suis seulement passé dans la pièce à côté. Je suis moi, vous êtes vous. Ce que nous étions les uns pour les autres, nous le sommes toujours. Donnez-moi le nom que vous m'avez toujours donné. Parlez de moi comme vous l'avez toujours fait. N'employez pas un ton différent, ne prenez pas un air solennel et triste. Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble. Priez, souriez, pensez à moi, priez pour moi. Que mon nom soit prononcé comme il l'a toujours été, sans emphase d'aucune sorte, sans une trace d'ombre. La vie signifie tout ce qu'elle a toujours signifié. Elle est ce qu'elle a toujours été. Le fil n'est pas coupé. Pourquoi serais-je hors de votre pensée simplement parce que je suis hors de votre vue ? Je vous attends. Je ne suis pas loin, juste de l'autre côté du chemin. Vous voyez, tout est bien. Chanoine (Canon) Henry Scott-Holland (1847-1918), traduction d'un extrait de "The King of Terrors", sermon sur la mort, 1910. Tu as toute ma compassion. Jean Marc Nicolas G

Perrine

-

Il y a 4 mois

Tu m'as parlé des années 70 mais j'étais loin d'exister et mes parents étaient jeunes mais je me souviens des photos et de leur mot sur tv N&B, je comprends ton attachements aux choses du passé, j'ai moi aussi ce lien avec l'histoire des miens c'est pour cela je crois que tu me mènes à chaque fois dans ton univers en te lisant.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 4 mois

😁😁😁😂😂🤣🤣Je sais que tu n'étais pas née. Comme je te le disais, à y penser maintenant, ça parait ancien tant la manière de vivre a changé et en même temps à certains moments certains souvenirs sont aussi clairs que l'eau de roche. Comme si l'événement s'était déroulé la semaine dernière, comme c'est bizarre le temps du passé.Mais ce sont les photos de classes ou de sorties qui me font sourire. Tant les fringues et surtout les lunettes de ceux qui en portaient sont démodées.Comment pouvions-nous êtres habités ou coiffés comme cela?Mais c'était ma jeunesse, une periode d'insouciance et alors qu'importe l’époque pour vu qu'il n'y ai pas de guerre!J’espère que tu a passée un bon dimanche.

LéonieBrante

-

Il y a 4 mois

Je me sens tellement au milieu de ces situations d'histoires que tu écrit que comme le précédent chapitre je dirais cette fois-ci Haut les cœurs compagnons d'arme, soyez fiers, je suis avec vous.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 4 mois

😁😁 En avant enfants de la patrie! Le jour de gloire est arrivé!Vive la France. 😊 Tu es rentrée carrément dans mon récit qui je dois le dire est entrainant, je ma suis donné un peu de mal pour trouver le ton juste .