Jean-Marc-Nicolas.GLe reclusoir d’Élisabeth de Beaupond. (La pénitente.)Hors-SérieLa révélation du Capitaine.

La révélation du Capitaine.

Tu as aimé ce chapitre ?

6 commentaires

Sand Canavaggia

-

Il y a 7 mois

Nous y voilà, des confidences, François lui avoue mais finalement le capitaine le savait même si il essaie de lui opposer ce que l'esprit humain a de cohérences, quoi que...elles sont bousculées ! Comme fidèle à souvent j'ai encore un chapitre de retard donc je tourne le chapitre pour lire victime de mon impatience...

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 7 mois

Oui deux hommes interessants à étudier dans leur comportement

Crispiejolie

-

Il y a 7 mois

Le capitaine a comme un émerveillement devant Elisabeth, Amélie l'aurait convaincu et il n'a pas tord les enlèvements ne seraient pas aussi récent si c'était Elle. François toujours impassible, répond sans cachotterie. La rencontre va donc pas tarder à se faire après que le capitaine se soit un peu caché derrière une éducation chrétienne qu'il lie au Roy. Bon moment de lecture ce chapitre.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 7 mois

Bonjour, oui commentaire juste et précis comme tu sais toujours les écrire. Je ressens bien ce capitaine également tourmenté, car pour quelle raison serait il à l'age de trente cinq ans toujours célibataire ?

chocotean

-

Il y a 7 mois

Un seul mot : bravo... Cher Jmng, cela faisait 2 chapitres que je ne commentais pas tes écrits pour ne pas envahir l'espace d'échanges commun avec des remarques répétées sur les fautes. Mais je pense que si tes écrits étaient sans intérêt, personne ne prendrait la peine de les commenter, et encore moins de vouloir t'inciter à aller toujours mieux et plus loin! Bref, le magicien est de retour. Tu es subtil et léger, tu nous entraines avec toi, à la recherche des enfants aveuglés par une dame qui l'est autant. Tu décris avec finesse des horreurs qu'on oserait pas imaginer. Les lignes sur la dame avec les yeux à la main étaient pour moi un summum de singularité. On dénote chez toi une nature raffinée et discrète qui s'applique à mettre des mots sur l'inimaginable. Bravo donc. Tu nous tiens, tu nous entraines sur tes chemins. Tu fais apparaitre, enfin, ce soir, la dame aux ronces qui jaillit de la maison comme une fleur de lumière. Car avec son apparition, on le sait bien, l'heure de la bataille est proche. On le sent, on le sait. Encore une fois, le bien, le mal, les apriori disparaissent au fil de l'histoire, et tu nous guides mine de rien au fond de ton autre chemin. Bravo!

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 7 mois

Bonjour Chocotean, j'ai terminé mes derniers chapitres ce matin très tôt , le temps de vite répondre à certains d'entre vous puis je me suis un peu reposé le reste de la matinée. Ton commentaire est toujours aussi bon, avec une analyse scrupuleuse et les mots adéquats .J’espère dans le fond que vous avez tout autant de plaisir de me lire que j'en ai d'écrire. Sans doute le plaisir de construire en mots mes pensées rendent ce produit finis que vous aimez tant. Moi, je veux te dire le plaisir de te lire toi, tes commentaires , qui ont le style d'un critique littéraire ou de cinéma.C'est parfois plus que bien, c'est beau! Je serais presque tenté de m'aérer avec un éventail tant sont importantes les bouffées de chaleur. Bon trêve de plaisanterie, je veux te remercier pour la patience et le temps que tu acceptes de me consacrer.