Jean-Marc-Nicolas.GLe reclusoir d’Élisabeth de Beaupond. (La pénitente.)Hors-SérieAprès la terreur, la nuit. 2 -

Après la terreur, la nuit. 2 -

Tu as aimé ce chapitre ?

10 commentaires

MartieP

-

Il y a 8 mois

Tu parles exorciser ! Ils sont fous avec ce qu'ils leur ont fait,L'aubépine qui refleurit, que j'aime ça, c'est si beau et en même temps dans ce cadre se révèle prémonitoire et tu vas deux ans après et là tu annonces un début du pire.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 8 mois

Oui même si c'est un roman ,celui ci est basé sur certains faits réels. Il est vrais que le Roy Charles IX est effectivement mort deux ans après le massacre de la Saint Barthélemy d'une tuberculose. Et il est vrais également que les hommes chargés de jeter les corps dans la fosse remarquèrent qu'une plante d'Aubépine alors toute sèche jusque là se mit subitement à fleurir. Ils prirent cela pour un miracle et un signe de Dieu pour valider leurs méfaits. Cette époque était vraiment un monde de fous!!

FAB_

-

Il y a 8 mois

Un revenant, j'ai cherché dans sorcière depuis le début et j'étais étonné de ne pas te voir, après les Anachorètes j'attendais un nouvel écrit et là, Maestria, j'aime encore +++, et je trouve ton histoire à filer la chair de poule dans une réalité que l'on palpe dans un livre d'histoire. Je suis un fidèle tu le sais j'attends d'autres chapitres pour mieux parler mais déjà un commencement puissant et je me demande comment elle va manifester sa colère la devenue sombre Elisabeth.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 8 mois

Salut , cela me fait plaisir de revoir un familier, il y en a quelques uns comme toi, je me sent moins seul. Figure toi que j'ai commencer en retard parce que je devais terminer les Anachorètes car j'ai du non seulement l'étoffer mais restructurer des phrases, et puis terminer cette histoire soit onze chapitres de plus que lors de la clôture et encore sans compter l'épilogue équivalent à un chapitre plus un chapitre supplémentaire après l’épilogue. Et encore j'ai été pressé par la limite de temps pour rendre l'écrit. Mais bon, pour Elisabeth De Beaupond, je trouve autant de plaisir à l'écrire que j'en ai trouvé à écrire "Les Anachorètes"

Sand Canavaggia

-

Il y a 8 mois

Le gibet de Montfaucon, tu exagères, pas de pire référence historique bien qu'il y ait toujours pire dans le souvenir français...Quelle horreur et je saute presque de joie quand je lit cette ombre qui passe et je prie pour qu'Elisabeth de ses tourments ne laissent pas en paix ces pitoyables… Tellement merci de me rendre à l'histoire sous les traits d'une "sorcière" probable parce que c'est le thème et je n'ai qu'une hâte c'est de remplir mon gibet de petites notes sur ton texte pour me permettre une immersion totale dans ton monde. Continue à écrire, tu sais que je suis vraiment fan de ton type d'écriture intellectualisée.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 8 mois

Merci, humblement merci ,je ne sais trop quoi dire.

Crispiejolie

-

Il y a 8 mois

Mais quel retour, je te commenterai mieux les prochains chapitres car je pars travailler mais là vraiment tu as gagné encore plus en qualité d'écriture depuis les Anachorètes et cette histoire m'a de suite emportée avec une Elisabeth sensible qui a vécu l'horreur.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 8 mois

Bonjour , sais tu comment je vous appelle toi et quelques uns d'entre vous qui êtes revenus prés de moi. Les maréchaux de Napoléon,ceux que l'on appelait les fidèles des Fidèles.Je suis très franchement touché par autant de gentillesse, c'est sans doute ma sensibilité. Merci comme je l'ai écris & Sand Canavaggia, merci humblement

Strike

-

Il y a 8 mois

Fidèle à tes écrits, le deuxième et il me transcende encore entre frayeur et plaisir, je ne crois pas moi-même à ce que j'écris. xo

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 8 mois

Ah! Strike un de mes anciens compagnons littéraire, jolie surprise, vraiment. Je vais faire tout ce qui m'est possible pour ne pas te décevoir.