Véronique Rivat Le parfum de ma mère Hors-Série Jour J moins deux

Jour J moins deux

Tu as aimé ce chapitre ?

42

42 commentaires

Beatrice Aubeterre

-

Il y a un an

Je reprends ma lecture (pas de connexion à la campagne, d'où ma pause). L'intrigue avance et je m'interroge sur le père... Sinon, ça se lit bien, mais un peu plus de virgules peut-être... ?

Selina Valentines

-

Il y a un an

Quelques lourdeurs, mais ça donne envie de savoir la suite. Du genre il a quoi le père ??? 😂😂

MalikaAuteure

-

Il y a un an

Le père je ne le sens pas mais alors pas du tout !!!! C'est bien qu'il y ait un léger mieux mais ce n'est pas gagné pour autant.

kerberos

-

Il y a un an

Louche le papa... m'inspire pas celui là

Sissy Jil Adan'S

-

Il y a un an

Mmh le Franck je le sens pas trop... le Flavio non plus, mais lui je l'aime pas, c'est pas un bon humain.

Sissy Jil Adan'S

-

Il y a un an

j'aime beaucoup cette phrase

Jo Mack

-

Il y a un an

il sera la bienvenue s'il vient d'un pied adorable de ma muse! j'ai des squelettes de brouillons et, à côté, je suis aussi adepte de la page blanche. tu vois le tableau😁

Jo Mack

-

Il y a un an

pas pour moi parce que j'écris, je fais des recherches sur les techniques de narrations, etc., mais pense à tes lecteurs qui n'ont aucune idée de comment écrire un roman et qui veulent simplement lire. J'imagine que tu vas l'autopublier au cas où je te rafle la place de finaliste 😜. je rigole! Ton histoire est captivante dès le début? tu as vu le nombre de questions que je me pose; les déductions etc. Je pense qu'elle accrochera jusqu'à la fin, donc elle aurait le mérite d'être lue ailleurs que sur Fyctia.

Véronique Rivat

-

Il y a un an

C'est gentil mais moi je dis que la tienne a autant de mérite il faut juste que tu continues à publier !de toute façon je vais te mettre mon pied au cul jusqu'à la fin ! 😁

Jo Mack

-

Il y a un an

Oui, je l'ai lu. Pour cette raison que j'aurai mis des flashback: par exemple démarrer à partir de "Viens, mon chéri, m'a-t-elle ordonné..." mettre en italique pour qu'on le distingue mieux du Simon qui raconte l'histoire.