Alice Morgane La Belle ou la Bête ? Thriller Sans Titre

Sans Titre

Tu as aimé ce chapitre ?

8

8 commentaires

Sonyawriter

-

Il y a un an

En tout cas tu as brillamment traité du sujet de la violence. Tu as mis en évidence sa gravité et ses conséquences. En accentuant chaque détail par des émotions fortes ressentie à travers ce personnage tourmenté, je n'ai pu que rester scotchée. Ton récit est remarquablement écrit et marquant.

Sonyawriter

-

Il y a un an

Pas possible que ça finisse comme ça! 😭

Sonyawriter

-

Il y a un an

Mais nooon... C'est fini ? J'étais avec lui de la porte jusqu'au couloir à l'encourager...

LAVERNOS

-

Il y a un an

J'ai adoré chaque mots qui m'ont conduit là où je m'y attendais pas. Tout y est. Bravo pour cet écrit qui aurait eu le mérite d'être plus long. C'est le réalisme à travers les mots qui donne ce magnifique résultat. Félicitations et bonne continuation.

Arno Rozen

-

Il y a un an

J'étais passé à côté de cette perle - comme de beaucoup d'autres, je suppose - au moment du concours, heureusement le résultat final est passé par là pour mettre ton récit en lumière, une lumière bienvenue tant son atmosphère est sombre et pesante. Il s'en dégage une violence crue, transformant chacun de ses six courts chapitres en autant d'uppercuts pour le lecteur. L'unité de lieu, la quasi absence de dialogue au profit de l'introspection, le mutisme de la bête, cette lueur d'espoir en la personne de la voisine, unique porte de sortie dont on craint qu'elle ne se ferme à son tour, tous ces éléments, cette construction, donnent à ton texte une force émotionnelle remarquable. Tu traites un sujet délicat sans édulcorer ni prendre de gants, sinon de boxe tant certaines lignes font l'effet de coups reçus. Une belle leçon de réalisme à peine embelli par une écriture inspirée. Toutes mes félicitations.

lilisens

-

Il y a un an

Emy, la bête ?!.....elle fait peur en tout cas. En tant que lectrice, je suis aux aguets au moindre de tes mots! A ce stade de ma lecture, je peux te dire que mon corps est 'tendu'!....

Alain Leclerc

-

Il y a un an

Bravo! Le niveau de cette nouvelle me couple le sifflet. J’adore le choix d’unité d’action, de lieu qui rend le récit claustrophobique et jouissif. On ne sait jamais où tu nous mène même si tout est là depuis le début. Un gros coup de cœur pour moi!

Miss Birdy

-

Il y a un an

Oh non trop triste😪 comme quoi faut toujours se méfier des apparences encore une fois 😏 bonne reflexion sur les violences faites aux femmes mais pas que... Et on les oublie🤔