Sand Canavaggia Grains de sel. Feelgood La « Romarin ».

La « Romarin ».

Tu as aimé ce chapitre ?

10

10 commentaires

Justine HSR

-

Il y a 2 mois

Adoptée

Isabelle-Marie d'Angèle

-

Il y a 3 mois

J'adore les maisons qui ont une âme et la tienne en a une. Je le ressens à la lecture.

Sand Canavaggia

-

Il y a 3 mois

Oui, l'âme d'une Bastide sur Marseille que j'ai connue...J'ai un peu mêlé lieu et une Bastide d'un autre quartier...Cela a aidé à rendre vivant les espaces, mon souhait est réalisé par ton commentaire qui dévoile que tu as ressenti sous la lecture...Merci de ton retour...

Sam Laurent

-

Il y a 3 mois

De nouveau de belles descriptions.merci pour ce chapitre 😚

Sand Canavaggia

-

Il y a 3 mois

Oui le fond fini de se poser avec cette maison, après la trame continuera sur les personnes et tout sera posé pour une suite de ce feelgood aux parfums de Marseille✨Merci de ta présence🌺😊

Véronique Rivat

-

Il y a 3 mois

Je t'ai lue, fenêtre ouverte sur le parc avec le chant des oiseaux ! Imagine que moi j'ai eu en plus des images que tu as si bien décrites, le son ! Vas-y republie un chapitre, ils chantent encore ❤

Sand Canavaggia

-

Il y a 3 mois

Quel bonheur tu as, moi des oiseaux, du mistral et toi, vous qui me contez avec sensibilité vos émotions sous la lecture, très touchée et bonheur sans cesse renouveler de ce partage grâce à toi, vous qui me lisez...🌺✨😘

Lyaminh

-

Il y a 3 mois

Un lieu idyllique divinement bien décrit ! L'endroit m'évoque la Villa Médicis qui accueille aussi des artistes dans un décor enchanteur. On ne peut que succomber au charme des mots et se trouver dans le même état d'émerveillement qu'Isaline ! Moi qui aime les jolies tournures, je suis comblée à chaque fois 👍😀☀️🌞💛

Sand Canavaggia

-

Il y a 3 mois

C'est un peu le même esprit même si ce n'est pas la villa qui a éveillé mon idée d'écrit, c'est un peu cela...En fait, mon écrit vient de toutes ces Bastides Marseillaises, détruites alors qu'elles ont été des lieux de vies et de fêtes avec des propriétaires, bourgeois nobles ou commerçants...Nostalgies de ce vieux Marseille qui à partir des années 60 est mort dans le modernisme d'une société...J'écris ce texte pour l'hommage d'un temps, à une époque où Marseille a eu des heures de gloire et sous les traits d'Isaline en vivre les dernières années, jusqu'à son âge avancé où elle restera l'évidence dans ce qu'elle raconte qu'à un détail près la vie peut être si différente de ce qu'elle aurait pu être...Merci de ton retour sensible😊🌺💝

Lyaminh

-

Il y a 3 mois

Bravo pour ce bel hommage, Sand !