Luna JoiceCommunityImaginaire4

4

Tu as aimé ce chapitre ?

11 commentaires

LizaLuna

-

Il y a un an

Si je ne me trompe pas c'est Freud qui disait qu'avoir une vie intellectuelle permet de sublimer le désir sexuel ;) Un texte toujours très bien rédigé et qui nous emmène davantage vers le contenu plus poussé de ton histoire, bravo !

Luna Joice

-

Il y a un an

Merci beaucoup ! Cest vrai que la sexualité à été point sensible dans mon idée. Le vice qui règne autour était peut être pas bénéfique à une telle société... Du coup, bah il y a plus ! XD

Mila Shani

-

Il y a un an

J'aime bien cette histoire même si j'ai l'impression qu'ils ne sont pas si libre que ça surtout pas de sexe comment ils font !!

Luna Joice

-

Il y a un an

C'est exactement ça, ils ne sont plus si libre... la thélépathie ôte la liberté. Si nous savons tous ce que chacun pense, dans un sens on se bride.

alexia340

-

Il y a un an

J aime bien cette histoire de désignation comme dans divergente. Pas de sexe... Hahaha et comment ils évacuent leurs frustrations... J espère qu ils ont des heures d entraînement. Bon pas de boxe vu que la violence est proscrite Pas de run vu que plus de route... Et franchement la cueillette c est pas ça qui défoule 😂

Luna Joice

-

Il y a un an

hahaha. Fallait bien que j'ai un petit challenge ! PAS.DE.SEXE. Ok ... Go luna ! tu peux le faire ! xD

Serenissime

-

Il y a un an

Donc en lisant ça, je suppose que lorsqu'ils ont leurs assignations, ils se font aussi retirer toutes leurs émotions, ce serait d'un triste :')

Luna Joice

-

Il y a un an

Non, pas spécialement, les émotions disparaissent avec le temps parce qu'il n'ont plus à être surpris, ou triste. Chaque événement est maitrisé. Il n'y a donc plus de raisons à se sentir frustré ou autre. L'assignation au contraire est là, pour bien entrer tout le monde dans une case ;). C'est la toute la fourberie du truc, ils ne se font rien retirer, ça s'enlève tout seul.

Jimilie Croquette

-

Il y a un an

+3 chez toi ; tu passes chez moi?

canidie62

-

Il y a un an

Une histoire qui promet.