Marie-Eve Tries Caliburnus Hors-Série Le serment/2

Le serment/2

Tu as aimé ce chapitre ?

12

12 commentaires

Sissy Jil Adan'S

-

Il y a 9 mois

Ah bah j ai deja liké celui ci ^^

Véronique Rivat

-

Il y a 9 mois

La guerre et l'amour deux des 3 moteurs qui font tourner le monde !

Pénellope Van Haver

-

Il y a 10 mois

La guerre ou l'amour... Le dilemme ! 🤔

SARAH

-

Il y a 10 mois

Voiloù, c'est liker. 😊

barbaragmd

-

Il y a 10 mois

Bel échange entre ces deux amis sur l'amour en temps de guerre :) J'ai beaucoup apprécié te lire et je continuerai de suivre les aventures de ces Bretons et Romains avec plaisir ;p

Gaïane MILLER

-

Il y a 10 mois

...Christ. Les bretons.... pour alléger la phrase.

Gaïane MILLER

-

Il y a 10 mois

je mettrais au singulier puisque tu as mis homme au singulier

Alec Krynn

-

Il y a 10 mois

Je like et reviendrais lire quand j'aurais rattrapé mon retard !

Coeurs d'encre

-

Il y a 10 mois

J'aime beaucoup cette discussion pour comprendre où chacun de ces hommes en est dans sa vie. J'ai une question qui me revient sans cesse: l'espérance de vie à cette époque était de combien d'années? Victorius semble au sommet de sa forme, en pleine gloire... était-ce commun à cette époque? Je me souviens que tu as mentionné que normalement, après 20 ans de carrière c'est la retraite... mais mon questionnement revient toujours quand même. Un soldat débutait sa carrière à quel âge?

Marie-Eve Tries

-

Il y a 10 mois

On débutait sa carrière à l'adolescence. Mais Victorius est fils de sénateur, le 2e fils (le premier va au sénat) et il a une carrière particulière. Dans ce cas, la retraite est moins automatique. 20 ans de carrière militaire, c'est la norme. Dans le monde antique les hommes se marient tard, et les filles beaucoup plus jeunes. Au départ, c'était dû à un déficit de filles: on en abandonnait beaucoup à la naissance et il fallait que quelques hommes meurent à la guerre pour rééquilibrer. Ce n'est plus le cas à l'époque de Victorius, Constantin lutte d'ailleurs contre l'abandon des petites filles. Espérance de vie sinon en général: une quarantaine d'années. Maladies, blessures, accouchement emportent les personnes. On meurt surtout de gangrène et de fièvre puerpérale. Les personnes qui mourront dans mon roman n'agoniseront pas pendant des jours, je vous épargnerai cela, mais c'était pourtant plus proche de la réalité que ce que je vais vous décrire. On mourrait jeune et on souffrait beaucoup.