FRANÇOIS RABES AUSSI LOIN QUE JE ME SOUVIENNE Thriller LE TOURMENT

LE TOURMENT

Tu as aimé ce chapitre ?

141

141 commentaires

claude sang

-

Il y a 3 mois

La carapace de Jacques est mise à l'épreuve dès que l'état de son fils se fragilise !

FRANÇOIS RABES

-

Il y a 3 mois

Un père surprotecteur qui a appris à dissimuler ses émotions c’est vrai.

gunhansen

-

Il y a 3 mois

Vous empoignez la suite du récit d’une main de maître cher ami !

FRANÇOIS RABES

-

Il y a 3 mois

Très touché et amusé par ce chic et choc commentaire 👍👍👍

La Plume d'Ellen

-

Il y a 3 mois

Je suis presque surprise devant tant d'émotions de la part du lion ou du renard, comme tu veux le qualifier 😉 Au début, quand il s'exprime face à son fils, je serais presque d'accord avec lui. Ben quoi, quand on se prend pour JR Ewing, on ne peut pas supporter de voir sa progéniture si mollassonne. Et puis tout change quand "le petit" s'évanouit. Là, on retrouve un brin d'empathie. Mais je dirais que c'est normal puisque c'est son fils et que s'il meurt, il n'a plus vraiment de descendant direct à engueuler et/ou former comme lui. Je ne suis pas certaine que ce ne soit que de la claustrophobie... A suivre !

FRANÇOIS RABES

-

Il y a 3 mois

Ta précision de lecture, ton regard aiguisé, ton oreille attentive me vont droit au cœur !

Véronique Rivat

-

Il y a 3 mois

Jacques aurait-il un cœur finalement ?

FRANÇOIS RABES

-

Il y a 3 mois

Merci pour ta lecture Véronique 🙏 Eh oui... Jacques est issu d’une génération ou exprimer ses sentiments, dévoiler ses émotions n’étaient pas forcément des choses évidentes. Pour lui en tout cas 😉

Isabelle-Marie d'Angèle

-

Il y a 3 mois

Je note que Jacques au début du chapitre est en colère après son fils. Puis l'inquiétude sur sa santé prend le pas. C'est cohérent. Finalement, ce père n'est pas si inhumain que ça. Ce n'est pas le même ressenti avec Agathe.

FRANÇOIS RABES

-

Il y a 3 mois

Merci pour ce chic et joli décryptage de lecture 🙏